Rédacteurs et contributeurs

Sandro BOTTICELLI,"L'Allégorie de l'abondance", (1480-85), British Museum, Londres (source : Web Gallery of Art)

Sandro BOTTICELLI,"L'Allégorie de l'abondance", (1480-85), British Museum, Londres (source : Web Gallery of Art)

Rédacteurs 2016

Les rédacteurs participent régulièrement aux activités de l’association et s’investissent pour enrichir le contenu du site et les activités du groupe. Ils s’engagent notamment à se tenir au courant de l’actualité de l’association, à participer autant que possible aux réunions, et à réaliser au moins une « veille informatique » par mois pour tenir le site à jour.

Marie Goupil-Lucas-Fontaine est agrégée d’histoire et doctorante en histoire contemporaine. Elle a co-dirigé plusieurs sessions du séminaire Chorea et numéros du Verger de 2012 à 2016 et assure la veille des actualités universitaires et culturelles sur le site. Elle est vice-présidente de l’association en 2016 et webmestre du site. 

Isabelle Imbert est docteure en histoire des arts islamiques de l’université Paris-Sorbonne. Sa thèse, sous la direction de Jean-Pierre Van Staëvel et Eloïse Brac de la Perrière porte sur les peintures de fleurs produites en Iran et en Inde entre le XVIe et le XVIIIe siècle. Elle s’intéresse tout particulièrement aux relations artistiques tissées entre l’Europe de la Renaissance et l’Orient.

Elle est également insérée dans le programme de recherche de l’UMR 8167 « Orient et Méditerranée » en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, consacré à l’étude des manuscrits arabes illustrés des fables de Kalila et Dimna et dont le texte a inspiré Jean de la Fontaine. 

Elle a co-coordonné les sessions du séminaire Chorea consacrées à la chasse, à la sorcellerie et au voyage, ainsi que le bouquet VIII du Verger sur l’exotisme. Elle est secrétaire de l’association Cornucopia depuis 2013.

Adeline Lionetto, maître de conférence en Littérature de la Renaissance à Paris IV-Sorbonne, membre du centre de recherche sur la création littéraire en France à la Renaissance, a soutenu une thèse intitulée « La Lyre et le Masque. La poésie des fêtes et mascarades en France du maniérisme à l’âge baroque (1549-1583) », sous la direction de Frank Lestringant, à l’Université Paris-Sorbonne et dans le cadre de l’Ecole Européenne sur l’Humanisme de l’Université de Florence.

Fondatrice du séminaire Chorea, elle est présidente de l’association Cornucopia pour l’année 2016. Elle participe à la veille des actualités, contribue aux différentes sections du site et a dirigé plusieurs numéros du Verger. Elle contribue activement à Chorea dont elle a coordonné la session de travail sur « le duel » en 2012, celle sur « astrologie – astronomie » en 2013, sur « le jeu » en 2014 et sur les « Jardins à la Renaissance » en 2015.

Contributeurs

Laurent Angard est professeur de Lettres à Strasbourg. Après un premier travail de recherche consacré aux écritures du Moi dans les œuvres de Marguerite de Valois (sous la direction de Gilbert Schrenck, Strasbourg), il prépare actuellement une thèse de doctorat sous la direction d’Éliane Viennot et de Jean-Marie Roulin (IHRIM/LIRE, Saint-Étienne) sur les femmes de pouvoir d’Ancien Régime dans les œuvres d’Alexandre Dumas. Il est membre de l’Association des Amis d’Alexandre Dumas, de la SIEFAR (Société Internationale pour l’Étude des Femmes de l’Ancien Régime) et est rédacteur pour le site Nonfiction.fr.

Il fait partie depuis 2016 de l’association Cornucopia, et s’occupe plus particulièrement de la section Diachronie.

Anne Debrosse, agrégée de Lettres Classiques, membre du CRLC (Centre de Recherche en Littérature Comparée) et de la SIEFAR (Société Internationale pour l’Étude des Femmes de l’Ancien Régime), a soutenu en 2012 une thèse sur la réception des poétesses grecques dans l’Antiquité, en France et en Italie aux XVIe et XVIIe siècles, sous la direction de François Lecercle à l’Université Paris-Sorbonne. Elle enseigne aux Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan.

Elle fait partie du noyau initial de l’équipe. Elle collabore à l’organisation de Cornucopia (veille des actualités, VergerThema, onglet Chorea et Lectiones) et a été élue présidente de l’association en 2015.

Anaïs Fontaine est agrégative en histoire. Elle a soutenu en juin 2016 un master d’histoire moderne à l’Université Paris-Sorbonne consacré aux « Astres, prodiges et merveilles sous le règne d’Henri IV », sous la direction de Denis Crouzet.

Elle co-dirige en 2016 le Verger n°11 consacré aux « Sciences, techniques, pouvoirs et sociétés au XVIe siècle ».

Anciens rédacteurs et contributeurs (depuis 2012)

Coralie Alcantara, licenciée de lettres modernes, est professeur des écoles. Après des études menées à l’université Paris III – Sorbonne-Nouvelle, elle intègre l’IUFM d’Etiolles pour une préparation au CRPE (concours de recrutement de professeur des écoles). Le concours obtenu, elle écrit un mémoire de stage sur le « devenir élève ». Elle enseigne aujourd’hui à des élèves de CM2 en milieu d’éducation prioritaire, à Vigneux-sur-Seine.

Au sein de Cornucopia, l’ambition de faire découvrir le monde des arts et de l’histoire de la Renaissance aux plus jeunes, l’a poussée à partager avec vous ses fiches pédagogiques dans la section Lectiones du site.

Blandine Boulanger, agrégée de Lettres Classiques, a étudié la littérature grecque et latine à l’ENS de Lyon. Elle prépare une thèse sur l’humaniste florentin Pietro Crinito (1474/6-1507) sous la direction de Perrine Galand (EPHE). Elle s’intéresse plus particulièrement aux liens entre l’écriture de la silve au Quattrocento et l’élaboration d’une persona d’auteur et à la réception des poètes de l’Antiquité à la Renaissance.

Sur Cornucopia, elle a contribué aux différentes sections du site et dirige le numéro IX du Verger sur Les Amours de Ronsard. Elle fait partie du Conseil d’Administration en 2015.

Marianne Bournet est docteure en Histoire de l’art de l’Université Picardie-Jules Verne, chercheuse attachée au laboratoire de recherche TRAME (Textes, Représentations, Archéologie, autorité et Mémoire de l’antiquité à la renaissance – EA 4284) et enseigne l’Histoire de l’art à l’UFR des Arts d’Amiens.

Elle a dirigé le séminaire Chorea 2015-2016 consacré à la figure de la « Sorcière » et fait partie du Conseil d’Administration de l’association en 2015.

Cristina Cassia a étudié les Lettres Classiques à Milan et la Musicologie à Crémone ; elle est également diplômée en piano et en orgue. Elle travaille actuellement dans le programme de recherche en musicologie « Ricercar » au Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance à Tours, où elle prépare également une thèse concernant le musicien Nicolle de Celliers de Hesdin. Son doctorat, dirigé par Philippe Vendrix et Marie-Alexie Colin, s’inscrit dans le cadre d’une co-tutelle avec l’Université libre de Bruxelles.

Sur Cornucopia, elle s’est occupée des pages musicales du site et a collaboré à la section Contrepoint fleuri en 2012-2013.

Paule Desmoulière est agrégée de Lettres Modernes et membre du CRLC. Elle a soutenu en 2016 sa thèse sur « Les recueils de poésie funèbre en Italie, en France et en Angleterre (1590 – 1640) », sous la direction de Véronique Gély à l’Université Paris-Sorbonne.

Elle a coordonné en 2011-2012 la session « Art et pouvoir » du séminaire Chorea et a participé au Verger n°3 sur la Délie de Maurice Scève.

Nahéma Khattabi est agrégée de musique et docteure en musicologie. Après des études à l’Université de Toulouse et à l’ENS de Lyon, elle entre au CNSMD de Paris dans les classes d’analyse de Michaël Levinas et d’esthétique de Christian Accaoui. Elle a soutenu en 2014, sous la direction d’Isabelle His (U. de Poitiers), une thèse portant sur les répertoires profanes (chanson, air de cour, voix de ville…) de la seconde moitié du XVIe siècle et du début du XVIIe. 

Elle a tout particulièrement pris en charge, sur Cornucopia, les sections et pages dédiées à la musique. Elle a notamment dirigé en 2014 le Verger consacré à « la fête » et s’est occupée tout particulièrement de la section Contrepoint fleuri consacrée aux entretiens de musique ancienne. En outre, elle a été vice-présidente de l’association, pour l’année universitaire 2012-2013.

Installé à Londres, David K. Nouvel travaille actuellement dans le secteur de l’événementiel. Il a réalisé une étude poétique comparée de l' »Argenis » (1621) de Jean Barclay et de sa « Continuation » (1633), en langue française, par A-M de Mouchemberg, sous la direction de Perrine Galand (EPHE).

Il a coorganise un colloque international intitulé « L’Antiquité gréco-latine aux sources de l’imaginaire contemporain : Fantastique, Fantasy & Science-Fiction » (Juin 2012, Paris) dont il a géré la page sur Cornucopia.

Geoffrey Lopez est comédien et metteur en scène. Diplômé d’un Master de Lettres de l’université Paris-Sorbonne, il a travaillé à produire l’édition et le commentaire du Discours sur les duels du Seigneur de Brantôme, sous la direction d’Olivier Millet. Également Président et metteur en scène principal de la Troupe de la Brette Noire, c’est un escrimeur spécialisé dans le combat à pied de la Renaissance.
Au sein de Cornucopia, il a été secrétaire de l’association de 2011 à 2013, et contribué à l’épanouissement de la Librairie. Il s’est occupé tout particulièrement du dossier Théma : « Au fil de l’épée ». En 2011-2012, il a coordonné la session sur « Le Duel » du séminaire Chorea et en 2012-2013, celle sur « la Guerre ».

Fanny Oudin est agrégée de Lettres Modernes et travaille sur la littérature française du Moyen Âge. Elle est membre du groupe Questes et prépare une thèse intitulée « La lettre en histoires : pratiques médiévales de l’insertion épistolaire », sous la direction de Jacqueline Cerquiglini-Toulet, à l’Université Paris-Sorbonne.

Elle a participé à la gestion de Cornucopia, à l’organisation de Chorea, dont elle a rédigé les comptes-rendus en 2011 et 2012, et fait bénéficier le séminaire comme le site de ses compétences de médiéviste. Elle a participé au Verger, tout particulièrement aux numéros thématiques. Elle a coordonné également l’une des trois thématiques examinées en 2011-2012 dans le séminaire Chorea, « les marges ».

Rémi Poirier, agrégé de lettres modernes, a effectué un Master  2 Recherche (pluridisciplinaire) au C.E.S.R. de Tours. Ses travaux de recherche portent sur l’œuvre française de Jean de Sponde et sur les représentations de la nature dans la poésie lyrique française de la Renaissance (de L’Adolescence Clémentine de Marot à la Sepmaine de Du Bartas, 1532-1581). Il a publié une édition des Regrets de Du Bellay (translation en français moderne, éd. Flammarion). 

Pour Cornucopia, il a contribué à la direction du numéro du Verger consacré à Etienne de la Boétie et a été membre du Conseil d’Administration de l’association en 2015.

Marie Saint Martin, agrégée de Lettres Classiques, a soutenu une thèse de Littérature Comparée à l’Université de Paris-Sorbonne, sous la direction de François Lecercle. Elle travaille sur la réception des tragiques grecs en Europe, du XVIe au XVIIIe siècle, et en particulier sur les traductions et adaptations des pièces consacrées au mythe d’Electre.
Elle enseigne en CPGE.
Sur Cornucopia, elle a coordonné le  numéro du Verger consacré à Jodelle et dirigé la session du séminaire Chorea consacrée à la « virilité et aux représentations du masculin à la Renaissance » en 2014.

Guillaume Savary est certifié de Lettres Modernes. Il est titulaire d’un Master II en Littératures du monde francophone, obtenu en 2012 à l’Université de Cergy. Son mémoire de recherche portait sur « Les superstitions paysannes dans La Petite Fadette de George Sand, La Grande Peur dans la montagne de Charles-Ferdinand Ramuz et Porte de la paix céleste de Shan Sa ». Il enseigne aujourd’hui en lycée.

Sur Cornucopia, et plus particulièrement dans la section Lectiones, il a partagé ses séquences de cours portant sur la littérature du XVIe siècle.

Diane Robin, agrégée de Lettres Modernes, membre du CRLC (Centre de Recherche en Littérature Comparée), a soutenu en 2016 sa thèse sur les « Paradoxes de la mimésis : enjeux de la représentation du laid dans les textes et images français et italiens aux XVIe et XVIIe siècles », sous la direction de François Lecercle à l’Université Paris-Sorbonne. 

Elle a coordonné l’une des trois thématiques examinées en 2011-2012 dans le séminaire Chorea, « les marges ». Elle fait partie du Conseil d’Administration en 2016.

Claire Sicard, agrégée de Lettres Modernes, docteure en littérature de la Renaissance a soutenu en 2013 une thèse en littérature française du XVIe siècle intitulée « Poésie et rapports sociaux autour de la cour de France (1538-1560) » sous la direction de Jean Vignes, à l’Université de Paris-Diderot. Elle fait partie des fondatrices de la première mouture du site et a dirigé le premier numéro du Verger.

Henri Simonneau est agrégé d’Histoire et docteur en histoire médiévale. Membre de l’IRHIS (Institut de Recherches Historiques du Septentrion), il a soutenu en 2010 une thèse sur les hérauts d’armes dans les Pays-Bas bourguignons (1467-1519) à l’Université de Lille 3, sous la direction de Bertrand Schnerb.

Après avoir participé au printemps 2012 au séminaire Chorea consacré au duel, il a coordonné en 2013 la série de trois séminaires dédiés à la guerre au XVIe siècle et en 2014, la session de séminaires consacrée à la virilité.

Aurélia Tamburini, agrégée de Lettres Modernes, membre du CRLC (Centre de Recherche en Littérature Comparée), prépare une thèse sur le récit bref en prose en France et en Italie aux XVIe et XVIIe siècles, sous la direction de François Lecercle à l’Université Paris-Sorbonne.

Elle a participé aux choix éditoriaux de Cornucopia et à la veille des actualités jusqu’en 2014 et s’est occupée tout particulièrement de la communication du site et de la revue le Verger. Elle est membre du conseil d’administration de l’association en 2016.

Elle a co-organisé en octobre-décembre 2012 le séminaire Chorea conacré à « la traduction » et co-dirigé plusieurs numéros du Verger.

Magalie Thireau, agrégée d’Histoire, licenciée de cinéma, enseigne à l’École Européenne de Bruxelles III. Elle s’intéresse à l’articulation entre l’histoire et le septième art, anime à Bruxelles un atelier d’initiation au langage filmique et poursuit des études de cinéma, en parallèle avec ses projets de réalisation de documentaires et de courts-métrages.

Sur Cornucopia, elle s’est occupée tout particulièrement de l’onglet Tens sur tens.

Ivana Velimirac, poète et traductrice, diplômée de l’Université de Belgrade en Littérature générale et théorie littéraire, achève une thèse intitulée « L’écriture monstrueuse de Montaigne. Les Essais entre le Journal de voyage et la lettre au père », sous la direction de Claude Blum à l’Université Paris-Sorbonne.

Elle a contribué aux différentes sections du site et coordonné la session du séminaire Chorea consacrée aux « marges » en 2011-2012.

Elle fait en outre partie du conseil d’administration de l’association pour l’année universitaire 2012-2013.

Hélène Vu Thanh est maître de conférence à l’Université de Bretagne-Sud, membre du Centre de Recherches Historiques de l’Ouest (CRHIO-Lorient), chercheur associé au Centre Roland Mousnier (Paris IV-Sorbonne). Elle a soutenu une thèse intitulée « Pastorale et missions au Japon pendant le siècle chrétien (XVIe-XVIIe siècles) », sous la direction d’Alain Tallon (Paris IV-Sorbonne). 

Elle a co-dirigé la session sur l’Orient en 2013 et plusieurs numéros du Verger. Elle fait partie du conseil d’administration de l’association en 2016 et est membre du comité de rédaction du Verger.

Eloïse Zulicek, est diplômée d’un Master 2 qui porte sur « Le furor amoureux dans la tragédie humaniste », sous la direction d’Olivier Millet à l’Université Paris-Sorbonne.
Au sein de Cornucopia, Eloïse a coordonné en 2012-2013 la session sur « La guerre au XVIe siècle » du séminaire Chorea.

Pour contacter l’équipe de Cornucopia, ou l’un de ses membres, vous pouvez envoyer un mail à l’adresse suivante : site.cornucopia@gmail.com

Leave a reply

Your email address will not be published.