Colloque : « Les Femmes et les querelles dans la France de la première modernité » (Exeter)

Les Femmes et Les Querelles dans la France de la première modernité

 

Université d’Exeter, le 18 mars 2019

Intervenantes invitées: Catriona Seth (Université d’Oxford) and Myriam Dufour-Maître (Université de Rouen)

 

PRESENTATION

Récemment, la critique littéraire a reconnu l’influence primordiale des querelles culturelles – par exemple, à propos de l’Antiquité, des femmes, ou de l’âme – dans la construction de la France de la première modernité  (voir le projet Agon, l’Université Paris-IV). Certaines de ces disputes ont pris la femme pour sujet – notamment la fameuse querelle des femmes – d’autres étaient déclenchées par la production culturelle des femmes (par exemple, la querelle du roman au dix-septième siècle).

Pourtant, les femmes n’étaient pas censées prendre part à de telles querelles: le philosophe, Pierre Bayle, a remarqué, à propos de Marie de Gournay et de la controverse qui a entouré les Jésuites à la suite de l’assassinat d’Henri IV, que « une  personne de son sexe doit éviter soigneusement cette sorte de querelles ». Et si une femme se querellait, elle risquait d’être disqualifiée en tant que « querelleuse », topos de longue date. Or, malgré cette hostilité, il y a plusieurs exemples dans la France de la première modernité de femmes qui se mêlaient aux querelles concernant leur sexe, bien entendu, mais aussi de celles qui touchaient aux questions culturelles, scientifiques et religieuses.

Ce colloque cherche à explorer le rôle des femmes en tant que participantes actives dans les querelles à partir de la deuxième moitié du seizième siècle jusqu’à la fin du dix-huitième siècle. Il envisage non seulement de rassembler une série d’études de cas, mais aussi d’aborder des questions qui leur sont communes : par quelles stratégies rhétoriques les femmes querelleuses ont-elles réussi à tempérer le mépris d’une telle réception ? L’art de se quereller est-il genré ? Est-ce que l’étude des femmes querelleuses permet de réévaluer notre approche des querelles elles-mêmes ?

Master of Female Half-lengths, " Concert des femmes" (1530-40), The Hermitage, St. Petersburg (Source : WGA)

Master of Female Half-lengths, " Concert des femmes" (1530-40), The Hermitage, St. Petersburg (Source : WGA)

AXES DE RECHERCHE

Le thème du colloque peut être abordé sous les angles suivants (non limitatifs):

•L’usage stratégique des querelles par les femmes

•Les querelles et le façonnement de soi

•Les querelles entre les femmes

•Le genre dont se servent les femmes pour se quereller

•Le genre (gender) et la rhétorique

•Les communautés et l’appartenance (inclusion/exclusion)

•Les notions du public et du privé

•La terminologie et le genre (e. g. querelleuse, bilieuse, harengères, caquet)
PROPOSITIONS

Les propositions de communication (en anglais ou en français, durée: 20 mins) devront être envoyées avant le 20 juillet à h.taylor@exeter.ac.uk. Vous pouvez également nous adresser vos questions éventuelles par mail. Nous accueillons chaleureusement les propositions de la part de doctorants et de jeunes chercheurs.

Ce colloque est financé par The Leverhulme Trust et l’organisatrice est Dr Helena Taylor, Leverhulme Early Career Fellow in French, University of Exeter.

 

RESPONSABLE :

Dr Helena Taylor

ADRESSE

Université d’Exeter, Royaume-Uni