L’éthique des philologues : de l’humanisme renaissant à l’ère de la « world philology »

  • Start date:
    26/05/2017, 10:00
  • End date:
    26/05/2017, 17:00
  • Venue:
    ENS de Paris

Journée d’étude organisée à l’ENS de Paris le 26 mai 2017 par Jean-Charles Darmon (UVSQ-Dypac/USR « République des savoirs », responsable du Crrlpm) et  Pierre Force (Columbia University, New York) en collaboration avec Barbara Carnevali (EHESS, CRAL), avec le soutien du Labex Transfers.

Il s’agira de prendre pour objet d’étude les dimensions morales et politiques de la pratique de la philologie, dans la lignée, notamment, du livre d’Edward Said, Humanism and Democratic Criticism, et des travaux actuels de Sheldon Pollock sur le concept de « World Philology ». En croisant des perspectives tant historiques que théoriques,  on voudrait mettre en évidence non seulement ce qui dans la philologie relève d’un certain type de déontologie et de morale, mais aussi, inversement, ce que certaines formes d’attitudes morales doivent à la pratique de la philologie, en différentes moments de son histoire, de Valla usant des armes de la philologie contre les impostures liées à la Donation de Constantin au regard de philologue que Klemperer porta sur le IIIème Reich et ses effets sur la langue allemande, pour ne prendre que des exemples marquants.

ANDREA DEL SARTO, Portrait d'un jeune homme, c. 1517, National Gallery, Londres (source : WGA).

ANDREA DEL SARTO,
Portrait d'un jeune homme, c. 1517, National Gallery, Londres (source : WGA).

Matinée :   Salle des conférences, 46 rue d’Ulm
10h Accueil des participants. Présentation de la journée par Jean-Charles Darmon et  Pierre Force

10h 30 Fosca Mariani Zini (Lille) : « La méchanceté de la parole et les remèdes de la philologie. Lorenzo Valla à l’œuvre ».

11h 15  Emmanuel Bury (Paris-Sorbonne, CELLF, membre associé du CRRLPM) : « les vertus du philologue par gros temps: Casaubon, Scaliger et Lipse dans la tourmente, (15801614) »

11h 45 Discussion

Après-midi : Salle des conférences, 46 rue d’Ulm

14h 15 Dorothea von Mücke (Columbia, New York)   : Lessing’s Vindications of Horace: A Philological Investigation of the Poet’s Duty

14h 45 Perrine Simon-Nahum (CNRS, République des Savoirs/Ciepfc) : « La philologie chez Renan: de l’Avenir de la Science à celui des religions »   15h 30 Pause

15h 45 :  Daniele Lorenzini (Centre Prospéro, Université Saint-Louis – Bruxelles)  : « La philologie comme exercice (spirituel) de l’objectivité chez Pierre Hadot »

16h 30 Barbara Carnevali (EHESS, CRAL) :   « L’ethos du philologue dans la littérature contemporaine : le cas Stoner »