Allison Stedman – L’oeuvre collective et la transformation de la sphère publique en France pendant la deuxième moitié du XVIIe siècle.

Cette section constitue la partie 12 de 15 du numéro
LE VERGER - Bouquet XIII Oeuvre collective

Allison Stedman (University of North Carolina – Charlotte)

Charles Beaubrun, "Portrait de Mademoiselle de Montpensier" (1655), Madrid, Museo del Prado (source : WGA).

Charles Beaubrun, "Portrait de Mademoiselle de Montpensier" (1655), Madrid, Museo del Prado (source : WGA).

Cet article se propose d’étudier plusieurs cas de productions textuelles collectives et hétérogènes de la seconde moitié du XVIIe siècle afin de montrer que l’écriture collective entend s’ouvrir, dans cette période, à d’autres classes sociales que la traditionnelle élite des lettrés. La variété qui est ainsi promue constitue un argument de vente pour des ouvrages qui deviennent plus susceptibles d’intéresser un très large public, enclin à aisément s’y reconnaître.

 Télécharger l’article d’Allison Stedman.

Pour consulter le sommaire du bouquet du Verger consacré au thème “Œuvre collective et sociabilité à la Renaissance”, on peut se reporter ici.

Navigation du numéro

◀︎◀︎ Christophe Schuwey – Le Mercure galant, ou l’écriture collaborative du règne de Louis XIVAnne Réach-Ngô – « Le tout tiré de divers Auteurs trop fameux » : les compilations littéraires de la Renaissance, de la caution publicitaire à la communauté auctoriale ►►