Anne-Gaëlle Leterrier-Gagliano – Le Psautier de Genève, véritable dialogue de Théodore de Bèze et Clément Marot ?

Cette section constitue la partie 15 de 15 du numéro
LE VERGER - Bouquet XIII Oeuvre collective

Anne-Gaëlle Leterrier-Gagliano (Sorbonne Université)

Camillo BOCCACCINO, "Le prophète David", (1530-1532), Piacenza, Palazzo Farnese (source : WGA).

Camillo BOCCACCINO, "Le prophète David", (1530-1532), Piacenza, Palazzo Farnese (source : WGA).

Notre étude du Psautier de Genève se donne pour tâche de questionner les conséquences de la multiplicité des acteurs qui participèrent à sa composition. Clément Marot, à sa mort, laissait ses traductions inachevées, et ce sont ses continuateurs qui ont dû, chacun à leur manière, « combler les blancs ». Cependant, cette dimension compilatrice ne peut être dissociée des enjeux propres à chaque écrivain et à chaque éditeur. Dès lors, la diversité de composition des ouvrages fait apparaître la divergence entre une publication catholique ou protestante, ou entre les apports d’un poète qui ne travaille que sur quelques psaumes et la volonté de publier un psautier complet. Ce questionnement sur la portée des continuateurs quant à l’œuvre de paraphrase permet ainsi de réinterroger le travail de Théodore de Bèze cherchant à s’insérer dans la continuité de Marot. Mais derrière le travail du poète réformé on voit grandir la silhouette de Jean Calvin, vraie cheville ouvrière du projet, qui a imposé sa vision cultuelle sur l’entreprise de paraphrase, vision propre à remporter un grand succès éditorial et à devenir un support liturgique essentiel au culte réformé.

Télécharger l’article d’Anne-Gaëlle Leterrier-Gagliano.

Pour consulter le sommaire du bouquet du Verger consacré au thème “Œuvre collective et sociabilité à la Renaissance”, on peut se reporter ici.

Navigation du numéro

◀︎◀︎ João Aidar – Les Fleurs de Poesie Françoyse : une œuvre poétique collective du XVIe siècle français