Tania Lévy – « Conduire, ordonner, mettre gens en œuvre ». La préparation des fêtes et des entrées au tournant du XVIe siècle : l’exemple lyonnais.

Cette section constitue la partie 3 de 15 du numéro
LE VERGER - Bouquet XIII Oeuvre collective

Tania Lévy (Sorbonne Université – Université de Bretagne occidentale)

Maître de l’Entrée de François Ier (Jean Ramel ?), Vertu de la Foi et initiale du nom de François Ier, f°13 du manuscrit Cod. Guelf. 86.4 Extrav., Herzog August Bibbliothek, Wolfenbüttel.

Maître de l’Entrée de François Ier (Jean Ramel ?), Vertu de la Foi et initiale du nom de François Ier, f°13 du manuscrit Cod. Guelf. 86.4 Extrav., Herzog August Bibbliothek, Wolfenbüttel.

Les fêtes telles que les entrées royales et solennelles sont des événements de grande importance, sur les plans historique mais également économique et artistique. Les différents pouvoirs en présence dans la cité hôte se conjuguent pour décider des détails de la fête, de son organisation et de ses modalités. La ville de Lyon des dernières décennies du XVe siècle et du début du XVIe siècle constitue un exemple particulièrement riche pour l’étude de la mise en place commune de ces cérémonies. Théâtre de nombreuses entrées, de funérailles princières ou de célébrations de naissances royales, la cité lyonnaise permet de s’interroger sur les pratiques collectives de la création artistique, dans des domaines très divers qui cohabitent étroitement (peinture, sculpture, orfèvrerie, broderie ou encore musique, poésie ou performance). Une pratique en commun qui s’illustre dans la réalisation et la mise en scène le jour de la fête mais également bien en amont, lorsqu’il s’agit de décider des thèmes retenus pour les décors et les histoires et du choix des artistes, des acteurs et des conducteurs de l’entrée ou de la cérémonie.

Télécharger l’article de Tania Lévy.

Pour consulter le sommaire du bouquet du Verger consacré au thème “Œuvre collective et sociabilité à la Renaissance”, on peut se reporter ici.

Navigation du numéro

◀︎◀︎ Adeline Lionetto – Créer en brigade. L’oeuvre collective au début de l’ère moderne.Concetta Cavallini – De la mascarade au ballet de cour dans la seconde moitié du XVIe siècle : les fêtes entre enjeux sociaux et transformations de genre. ►►