Caroline Trottier-Gascon : Les « Compagnie della Calza » : fête, patriciat et jeunesse à Venise

Cette section constitue la partie 13 de 13 du numéro
LE VERGER - Bouquet VI : La fête à la Renaissance

Caroline Trottier-Gascon (Université de Montréal)

portyoun

Les compagnie della calza (« compagnies de la chausse ») étaient des groupes de jeunes patriciens vénitiens qui organisaient des fêtes pendant les XVe-XVIe siècles. Comparables en certains points aux abbayes de jeunesse, elles constituent néanmoins un modèle spécifique d’institutionnalisation de la jeunesse regroupant une portion important des jeunes patriciens. Par conséquent, l’article s’intéressera au rôle des compagnies dans la société vénitienne à travers et au-delà de l’organisation de fêtes et aux conséquences du passage dans les compagnies sur les jeunes et sur la définition de l’identité patricienne. D’abord, l’article se penchera sur la collaboration entre compagnies et État, notamment sur le plan diplomatique et militaire, à travers l’organisation de fêtes et l’acceptation d’étrangers. Il évaluera ensuite comment les compagnies participaient à l’éducation politique des jeunes patriciens. En effet, en reproduisant à petite échelle les structures républicaines, les compagnies préparaient non seulement les jeunes au fonctionnement pratique du gouvernement de la Sérénissime, mais les initiaient à l’idéologie du patriciat vénitien, en réalité comme dans le discours.

Télécharger l’article de Caroline Trottier-Gascon

Pour consulter le sommaire du bouquet du Verger consacré à  La Fête, on peut se reporter ici.

Navigation du numéro

◀︎◀︎ Sophie Tejedor : Les festivités du mariage de François, Dauphin de France et de Marie Stuart, Reine d’Ecosse (1558) : les promesses politiques d’une fête royale