Rosaria Iounes-Vona : Le Carnaval des énigmes dans « Le piacevoli notti » de Giovan Francesco Straparola (Venise, 1550-1553)

Cette section constitue la partie 9 de 13 du numéro
LE VERGER - Bouquet VI : La fête à la Renaissance

Rosaria Iounes-Vona (Université de Lorraine)

Willem Cornelisz Duyster, Clowns de Carnaval, c. 1620, Huile, 28 x 38 cm Staatliche Museen, Berlin (source : WGA)

Willem Cornelisz Duyster,
Clowns de Carnaval, c. 1620, Huile, 28 x 38 cm
Staatliche Museen, Berlin (source : WGA)

 

Encore peu étudiées, les énigmes présentes dans Le Piacevoli notti de Giovan Francesco Straparola (Caravage, 1480 ? – Venise, 1557 ?), publiées à Venise en 1550 et 1553, constituent l’originalité d’un écrivain à la biographie encore mystérieuse. Énoncées pendant le Carnaval de Muran, île de la lagune vénitienne, en même temps que des contes, elles n’ont pas beaucoup retenu l’attention de la critique, alors même que le recueil est considéré comme un véritable best-seller. Ludiques, provocantes, équivoques mais aussi source d’émerveillement, les énigmes straparoliennes constituent le vecteur par lequel un groupe d’exilés crée son propre Carnaval, à la fois réel et imaginaire, jouant avec les codes littéraires et culturels du xvie, pour faire de cette fête institutionnalisée le cadre d’un discours alliant tradition et renouveau.

Télécharger l’article de Rosaria Iounes-Vona

Pour consulter le sommaire du bouquet du Verger consacré à  La Fête, on peut se reporter ici.

 

Navigation du numéro

◀︎◀︎ Vincent Dorothée : Femmes fortes et Amazones : les figures féminines belliqueuses et les festivités princières au sein des échanges franco-lorrains (1580-1652)Marie-Joëlle Louison-Lassablière – Les rituels festifs des étudiants en Avignon ►►