Julia Roumier – Noblesse, corps et gloire : l’aventure dans une biographie chevaleresque du XVe siècle, le Victorial

Cette section constitue la partie 9 de 13 du numéro
LE VERGER - Bouquet XXIV : L'aventure à la Renaissance

Julia Roumier

01-005029

"Charles V prend part aux jouts", dans Les Grandes Chroniques de France, Ms. 867, Musée de Condé, fol. 446.

L’art du récit d’aventures repose sur la fascination qu’exerce sur le lecteur l’attente du surgissement et du dénouement des événements, lesquels mettent en danger le héros et éprouvent sa volonté et son courage. L’aventure met en place une temporalité intense qui unit le devenir du héros et la projection du lecteur, anticipant l’obtention du salut. Ainsi le corps et la volonté du héros sont-ils au centre de l’aventure : de son implication physique découle une double représentation, celle d’une idéologie et celle de son incarnation dans le corps héroïque, représentation que nous nous proposons ici d’analyser au regard de l’éthos chevaleresque et nobiliaire. Pour cela, nous traitons l’exemple du Victorial comme biographie de non-fiction pourtant empreinte de stratégies littéraires et d’intertextualité. On y lit la démonstration par l’aventure du double objectif, honra et fama (honneur et renommée) du héros, ce militaire professionnel soucieux de démontrer sa loyauté au roi. L’aventure permet la manifestation de libre arbitre tout en s’inscrivant dans le respect des voies de la Providence.

Télécharger l’article de Julia Roumier.

Pour consulter le sommaire du bouquet du Verger “L’aventure à la Renaissance”, on peut se reporter ici.

Navigation du numéro

◀︎◀︎ Damien Fontvieille – S’aventurer par les chemins d’Europe au XVIe siècle. Apprendre à servir et découvrir le monde pour les élites politiques de la RenaissanceCéline Fournial – L’aventure dans la tragédie et la tragi-comédie de la Renaissance : adaptations et mutations ►►