Claire Sicard : Picrochole au miroir de Charles Quint

Cette section constitue la partie 18 de 18 du numéro
LE VERGER – Bouquet I : Gargantua et le Quart Livre de Rabelais

Claire Sicard, Université Paris Diderot

Portrait de Charles Quint, estampe non datée (détail), BnF, département Estampes et photographie, RESERVEFOL-QB-201(4) - (source : Gallica).

Portrait de Charles Quint, estampe non datée (détail), BnF, département Estampes et photographie, RESERVEFOL-QB-201(4) - (source : Gallica).

 

 

Du personnage de Picrochole, Voltaire disait qu’il était Charles Quint. Identifier le personnage de fiction au personnage historique est certes simplificateur. Mais lire Picrochole au miroir de l’empereur peut être riche d’enseignements. Trois axes – l’examen de la complexion colérique et mélancolique d’une part, l’usage rabelaisien de la devise de Charles Quint, « Plus oultre » d’autre part, une réflexion sur le désir de conquête universelle enfin – permettront d’envisager la nature des liens entretenus par l’irascible ennemi de Grandgousier avec l’empereur, adversaire redoutable de François Ier.

Pour consulter le sommaire du bouquet du Verger consacré à « Gargantua et le Quart Livre de Rabelais », on peut se reporter ici.

Navigation du numéro

◀︎◀︎ Alice Vintenon : Vrais et faux hiéroglyphes dans Gargantua