Jean Lecointe : La spiritualité négative de Marguerite de Navarre dans L’Heptaméron.

Cette section constitue la partie 9 de 11 du numéro
LE VERGER - Bouquet XX : L'Heptaméron de MDN

Jean Lecointe (Université de Poitiers)

 Jan Massys, "Moine en prière", vers 1530, huile sur bois, collection privée (WGA).

Jan Massys, "Moine en prière", vers 1530, huile sur bois, collection privée (WGA).

Marguerite de Navarre, dans l’Heptaméron, fait une large part à l’exposé de sa doctrine spirituelle, qui comporte deux volets, un volet « évangélique » et un volet « mystique ». On constate dans l’Heptaméron l’omniprésence du premier, centré sur la « justification par la Foi », et la discrétion, sinon l’absence, du second, axé sur la spiritualité du «Pur Amour ». Au-delà des hypothèses relatives à l’inachèvement de l’œuvre, à la faveur d’une comparaison avec Les Prisons,on se demandera s’il n’y a pas là un parti-pris d’exposition, se réservant de traiter sur un mode jusqu’à un certain point « apophatique » l’idée de la perte de soi dans « l’incompréhensibilité » divine.

Télécharger l’article de Jean Lecointe

Pour consulter le sommaire du bouquet du Verger consacré à L’Heptaméron, on peut se reporter ici.

Navigation du numéro

◀︎◀︎ Dariusz Krawczyk : A des débats, débats de l’amour : Discours amoureux dans les débats poétiques de Marguerite de NavarreEnrica Zanin : Lectio ou “passetemps” ? Stratégies de lecture dans L’Heptaméron. ►►