Chorea 2011-2012

Dans un premier temps, nous avons ainsi choisi de nous réunir pour interroger « les liens de l’art et du pouvoir ». Ce premier thème, coordonné par Paule Desmoulière (doctorante en littérature comparée), entrera en résonance avec le programme de nombreux concours de l’enseignement (l’épreuve orale d’italien de l’Agrégation de Philosophie 2012 portera en effet sur Il Libro del Cortegiano de Castiglione, les agrégatifs d’espagnol, à partir d’une investigation sur les jésuites en Espagne et en Amérique espagnole (1565-1615) sont invités pour leur part à réfléchir sur « pouvoir et religion », et enfin les candidats au Capes d’Histoire-Géographie travailleront sur « Le Prince et les arts, du XIVe au XVIIIe siècle en France et en Italie »), ce qui permettra sans doute au séminaire de s’intégrer à une dynamique de publications, de colloques qui accompagnent chaque année les programmes du Capes, de l’Agrégation et des concours d’entrée aux grandes écoles. Par la suite, Anne Debrosse (doctorante en littérature comparée), Fanny Oudin (doctorante médiéviste), Diane Robin (doctorante en littérature comparée) et Ivana Velimirac (doctorante en littérature française, traductrice et écrivain) coordonneront trois séances sur « les marges », entendues dans toutes les acceptions du terme (dans la lignée de Foucault de son Histoire de la Folie, il nous faudra partir de la traditionnelle nef des fous pour explorer l’espace tenu par les marginaux dans la société du XVIe siècle, mais aussi interroger les marges dans l’histoire du livre, dans l’histoire littéraire, le droit, l’art et la philosophie). Enfin, une session sur « le duel », notion convoquée là encore dans l’éventail des significations qui lui sont attachées, coordonnée par Adeline Lionetto-Hesters (doctorante en littérature française), Emiliano Ferrari (docteur en philosophie, spécialiste de Montaigne) et Geoffrey Lopez (étudiant de Master, travaillant sous la direction d’Olivier Millet sur le Traité des duels de Brantôme) terminera cette première année d’échange.

Chacune de ces trois sessions de réflexion sera clôturée par une série de publications sur Cornucopia au sein d’un numéro spécial de sa revue Le Verger. Les coordonnateurs des thèmes envisagés, véritables « maîtres de ballet », rédigeront une introduction, une conclusion et une bibliographie qui constitueront autant d’outils que le lecteur pourra utiliser pour entrer dans la thématique proposée. L’ensemble du bulletin sera relu par un comité scientifique composé des organisatrices du séminaire.